skip to Main Content

C’est pas un petit chef qui va faire régner la terreur !

« … A la production, notre chef joue au tyran, choisissant ses cibles jusqu’à les faire craquer (arrêts maladie, nombreuses collègues en pleurs dans son bureau…) […] Nous ressentons une pression et parfois un malaise en sa présence »

Propos recueillis auprès d’un salarié Bodet SA

Solidaires_Industrie_-_Affichage_18

Cet article comporte 0 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Back To Top