skip to Main Content

Les Négociations Annuelles Obligatoires de l’entreprise Bodet Time & Sport vont démarrer
le mardi 1er mars 2022 à 8h30 au siège social du groupe Bodet, 15 rue Armand Mayer à Cholet.

Les NAO c’est quoi ?
C’est une négociation qui a lieue tous les ans entre les syndicats représentatifs et la direction. Elle porte sur la rémunération, notamment les salaires effectifs, le temps de travail, le partage de la valeur ajoutée, l’égalité professionnelle entre les hommes et les femmes, notamment sur les mesures visant à supprimer les écarts de rémunération, et la qualité de vie au travail. Rappel sur les NAO 2021

CONSTRUISONS ENSEMBLE NOS REVENDICATIONS

La délégation SUD Industrie vous invite à cliquer sur l’image pour accéder à notre questionnaire.

ON RESTE EN CONTACT PENDANT TOUTES LES NEGOS !


Pour faciliter les échanges avec nos collègues et vous informer en direct pendant les négos, la délégation SUD Industrie met en place un groupe Signal accessible à toutes et tous.

1) Cliquez sur l’image pour télécharger l’application
2) Cliquez sur le lien pour rejoindre le groupe

SUD Industrie assurera une permanence tous les jours pendant toute la durée des NAO
de 12H30 à 13h30 au local CSE de Bodet Time & Sport !

Et on vous informera au fur et à mesure sur cette page !

Début des NAO

Ça commence fort !

Les négociations n’ont pas encore démarré que déjà la direction se permet déjà des entorses avec le code du travail ! Pourtant la loi est claire concernant le déroulé des NAO, lors de la première réunion on doit négocier le lieu et le calendrier des négociations. Sans gêne et tellement sur d’être au-dessus de la loi, notre direction se permet de prédéfinir un calendrier et le lieu des prochaines réunions.

Ainsi la direction prévoit de faire toutes les négociations au siège social du groupe, plutôt que de venir sur la site de la société Bodet Time & Sport ! Nos dirigeants auraient-ils peur de leurs salariés ? Un tel mépris est indigne !

Pour SUD Industrie, il est hors de question de négocier loin de nos collègues et dans leur dos !
Nous exigeons que les négos se passent à Trémentines, sur le site de notre filiale !

SI49-2203-Publication-1

1ère réunion NAO mardi 1 mars à 8h30

Prochaines réunions

La direction voulait que les 2 prochaines réunions soient vendredi 4 mars et jeudi 10 mars 2022.
Ce délai était trop court pour préparer nos revendications en découvrant les chiffres aujourd’hui.
Voici les prochaines dates que nous avons négocié :

  • Réunion 2 : Lundi 7 mars à 8h30
  • Réunion 3 : Jeudi 10 mars à 8h30

Loin des yeux, loin du cœur, la direction refuse de se déplacer !

La direction impose de faire les réunions au siège social au Cormier. SUD a défendu la position de faire les réunions à Trémentines, on a expliqué à la direction qu’il y avait un sentiment d’abandon à Trémentines avec tous les investissements fait au Cormier. Le fait que la direction se déplace vers les salariés aurait été un message fort envers les salariés. Pour aboutir à un compromis, on a même proposé à la direction de faire juste une réunion à Trémentines. Mais même pour une seule réunion, la direction refuse de se déplacer, quelle mépris !

La direction se justifie en disant qu’elle vient souvent à Trémentines, on vous laisse en juger par vous même !

Nous précisons que la CGT ne nous a pas soutenu dans cette démarche.
Pour la CGT ce n’est pas important que les réunions se fassent à l’usine près de nos collègues.

Proposition direction

La direction propose une augmentation individuelle de 1,7% et refuse, pour l’instant, toute augmentation générale.

Un scandale pour SUD qui a rappelé que même l’ancienne direction a toujours versé de l’augmentation générale, comme quoi il y avait plus de dialogue social avant !

Donc en gros ça fait des années que la direction nous bassine pour faire des efforts pour que le groupe atteigne le cap des 100 millions d’euros de chiffre d’affaire. Et aujourd’hui alors que tous les salariés ont fait des efforts et atteint ce cap, et ce dans des conditions compliquées dues aux mesures sanitaires, pour nous remercier on nous propose :

  • Une augmentation net de 20 € pour un salarié au SMIC
  • Et encore à la tête du client, donc seulement si t’es sage !

Euh…. On se fout pas un peu de notre gueule là ??
Ils ont vu l’augmentation de l’essence, du gaz, de l’électricité ??

Mercredi 2 mars : Ou sont les chiffres ?

Lors de la 1ère réunion, la direction ne nous a communiqué que le chiffre d’affaire ! Comment voulez-vous que nous négocions le partage des richesses si nous n’avons pas les données économiques complète ? Comment faire des propositions de revalorisation salariales sans connaître la marge, la part de valeur ajoutée produite par NOTRE travail ?

La direction nous informe par mail mercredi matin, que nous n’aurons ces chiffres que vendredi 4 mars. Dans ces conditions, SUD et CGT ont envoyé un mail à la direction pour annuler la réunion de lundi 7 mars. On ne peut pas analyser toutes les données économiques en 1 week-end !

Bizarre ! Seulement une heure après notre mail, nous recevions toutes les données économiques, alors que soit disant c’était impossible de les avoir avant vendredi !

Jeudi 3 mars : Va falloir vérifier tout ça !

Peut-être que la direction pensait qu’on allait prendre les chiffres pour argent comptant ? Et bien non, on vérifie !

Et heureusement qu’on vérifie, car des incohérences ressortent, il va falloir éplucher toutes les chiffres :

  • La direction nous rappelle qu’elle a versé une Augmentation Individuelle de 1,1% en 2021 suite au PV de désaccord.
    • FAUX ! La direction n’a versé que 0,9% !
  • Les primes annoncées ne sont pas détaillées et ne correspondent pas aux remontées de nos collègues.
  • Toutes les données demandées concernant le télétravail n’ont pas été fournies.

Vendredi 4 mars : Primes d’objectifs, 2×8 et travail le samedi !

La direction a fini par nous communiquer les chiffres sur le télétravail, et les primes. Tous les chiffres ? Enfin presque… La direction refuse (pour l’instant) de nous communiquer les services bénéficiant de primes d’objectifs.

Nous avons constaté que certains postes travaillent encore le samedi ou en 2×8 :

  • Pour le travail le samedi on ne peut rien faire, vous remercierez la CGT Bodet !
    • L’accord d’aménagement de temps de travail Bodet prévoyait historiquement 4 samedi par an et seulement après consultation du CSE. En octobre 2020, la CGT Bodet a signé un accord où il n’y a plus de limites sur le nombre de samedi.
  • Pour le travail en 2×8 cela doit passer par une consultation CSE

Ci-dessous un extrait du mail que nous avons renvoyé à la direction :

Bonjour,
Les primes équipes/paniers concernent également plusieurs services, et vous les avez bien listés dans le tableau ci-dessous. Aussi nous vous demandons de bien vouloir nous fournir la liste des services concernés par des primes d’objectifs, même si elle ne concernent pas tous les membres du service. Dans le cas contraire, merci de nous confirmer par écrit que vous refusez de communiquer cette information dans le cadre de la préparation des NAO.
Pouvez-vous également nous fournir une copie des PV de CSE attestant d’une information et d’une consultation pour le travail en 2×8 à la tôlerie depuis le 1er janvier 2022 ?

En tant qu’employeur, et dans le cadre de l’article 3.2 de l’accord d’aménagement de temps de travail que vous avez rédigé et signé, vous savez qu’il vous est illégal de faire travailler les équipes en 2×8 sans une consultation et une information du CSE. Toujours selon ce même article, merci de nous fournir une copie de l’information complète (éléments commerciaux / Charge et ressources) remises aux salariés concernés, ainsi que les commandes ayant justifiée cette mise en équipe.

Syndicalement,
La section syndicale SUD Bodet

2ème réunion NAO lundi 7 mars à 8h30

Les chiffres sont bons, tellement bons que la direction a vérifié 2 fois les chiffres pour s’assurer qu’il n’y avait pas d’erreurs !

Qu’entendons nous par les chiffres sont bons ? Et bien tout simplement, la direction avait fixé des objectifs de rentabilité à la filiale de Bodet Time & Sport, et notre filiale a carrément dépasser les objectifs fixés !!

Proposition du syndicat SUD

En tenant compte des retours sur le questionnaire en ligne, de la situation économique de l’entreprise, de la hausse du SMIC, de l’inflation et la hausse des coûts d’énergie qui nous impactent tous (essence, gaz, électricité….). Nous avons porté les revendications suivantes :

  • Pour faire face à la hausse des coûts de transports
    • Revalorisation de la prime transport de 11€ à 50€
    • Prise en charge des abonnements de transports publics à 100%
    • Mise en place du forfait mobilité durable
  • Pour la qualité de vie au travail, accompagner le télétravail, et non pas le freiner avec des jours imposés ou des distances minimales
    • Télétravail accessible à toutes personnes dont le poste le permet et non réservé à certains ou certains collège
    • Jusqu’à 4 jours par semaine, sans imposer de jour
    • Remboursement en cas d’achat d’équipement jusqu’à 100€
  • Revaloriser les primes vacances été / hiver
    • Cette prime est de 1000€ par an depuis 2002, nous demandons le rattrapage de l’inflation en 20 ans et la passer à 1500€
  • Une augmentation générale de 100€ brut pour tout le monde
    • Car nous subissons toutes et tous la hausse des coûts de l’énergie
    • Pour éviter de creuser l’écart entre bas et haut salaires
    • Pour récompenser nos collègues qui ont atteints tous les objectifs de la direction (au niveau filiale et au niveau groupe) et ce dans un contexte difficile avec la crise sanitaire

Seulement 36% des bénéfices nets !

Vous pensez qu’on demande beaucoup ? Et bien sachez que le coût de toutes ces demandes ne représente que 36% du bénéfice net de notre filiale ! Donc non nous ne sommes pas gourmands, nous sommes plus que raisonnables et nos collègues de Trémentines méritent tout cela.

Et c’est vraiment pas cher payé en comparaison des fortunes claquées en investissements au Cormier !

Réponse de la direction

Après une suspension de séance de presque 1 heure, la direction nous propose cela :

  • Transport
    • Passer la prime transport de 11€ à 15€
    • REFUS de prise en charge des abonnements de transports publics à 100%
    • REFUS mise en place du forfait mobilité durable (la direction se dit toutefois prête à en rediscuter mais pas cette année)
  • Télétravail
    • Télétravail accessible à toutes personnes dont le poste le permet et non réservé à certains ou certains collège : la direction accepte mais juste 1 jour par semaine
    • REFUS des 4 jours par semaine, sans imposer de jour
    • REFUS de remboursement en cas d’achat d’équipement jusqu’à 100€
  • REFUS de revaloriser les primes vacances été / hiver
  • REFUS de l’augmentation générale, à la place une augmentation individuelle de 2,2%

Tout cela représente 18% des bénéfices nets !

Le compte n’y est pas ! Cette proposition est honteuse, et limite insultante ! Déjà que la direction refuse de venir à l’usine pour faire les négos, en plus ils nous balance des miettes alors qu’on a créé beaucoup plus de valeur ajoutée qu’ils ne l’espéraient !

Nous rappelons qu’entre le 1er janvier 2021 et le 1er janvier 2022 le SMIC a augmenté de 3,15% !
Toute augmentation inférieure à 3,15% équivaut à une baisse de salaire !

On vous résume la situation :

  1. On dépasse les objectifs de la filiale
  2. On atteint les objectifs du groupe
  3. On fait plus de bénéfices que prévu
  4. Et pour nous remercier on nous propose de baisser notre salaire !!!

NOUS EXIGEONS UNE AUGMENTATION GÉNÉRALE À LA HAUTEUR DES RÉSULTATS DE L’ENTREPRISE !
Apparemment ils n’ont pas compris le message l’année dernière, s’ils cherchent le conflit, on est prêt !

Lundi 7 mars : A peine la réunion finie, la direction convoque les chefs à 11h50

La direction prépare sa communication pour justifier ses propositions aussi faibles malgré la richesse produite.

Pour la direction, les syndicats oublie de prendre en compte les enveloppes de participation et d’intéressement dans leur demandes et donc on minimiserait ce que l’entreprise offre !

FAUX

Nous sommes en NAO pour partager les richesses de l’entreprise, et définir la part du bénéfice net que l’on souhaite reverser aux salariés. Nos demandes sont exprimées en % du bénéfice net où les enveloppes participation et intéressement sont déjà budgétées et retirées !

Pour rappel :

  • Les négos concernant les montants d’intéressement ont eu lieu en juin 2020
  • L’accord de participation est mis en place à la création de l’entreprise et n’est pas renouvelé

La direction considère que le partage des richesses passe par la participation et l’intéressement

C’est complètement débile comme raisonnement ! Si on pousse ce raisonnement à l’extrême et que l’on récompense tous les ans que par la participation et l’intéressement, nos salaires n’évolueront jamais massivement, on se fera tous un jour rattrapé par le SMIC (au bout de 5, 10, 15 ans ou plus) et on finira tous avec des retraites de smicards !

3ème réunion NAO jeudi 10 mars à 8h30



Nous contacter

SUD Industrie 49
Section Syndicale Bodet Time & Sport
1 rue du général de Gaulle
49340 Trémentines

bodet@sudindustrie49.org

Back To Top